Achat appartement à Châtenay-Malabry : comment investir avec un seul salaire ?

Partager sur :
Achat appartement à Châtenay-Malabry : comment investir avec un seul salaire ?

Même si les banques préfèrent les couples d’emprunteurs aux emprunteurs solos, il reste possible d’investir dans la pierre avec un seul salaire. On vous explique comment. 

Avoir un bon apport personnel

Pour procéder à l’achat d’un appartement à Châtenay-Malabry, essayez d’économiser pendant quelques années afin de vous constituer un bon apport personnel. Au minimum, la somme apportée doit équivaloir à 10 % du coût de la transaction. Et bien sûr, si vous pouvez investir davantage, votre banque sera plus motivée à vous accorder un crédit. 

Notez que demander un prêt sans apport est très difficile, sauf si vous avez des arguments tangibles qui peuvent jouer en votre faveur (perception de loyers grâce à un investissement locatif par exemple). 

Avoir une bonne capacité d’emprunt

Pour calculer votre capacité d’emprunt, la banque tient compte du montant de vos revenus et de votre apport personnel. Cette capacité se réfère au montant que vous pouvez emprunter et que vous pouvez rembourser par la suite. Il ne faut pas oublier que l’obtention d’un prêt vous engage à verser des mensualités pendant quelques années. 

En général, votre taux d’endettement limite votre capacité de remboursement. Votre revenu mensuel doit vous permettre de rembourser tous vos crédits du mois sans que vous basculiez vers la précarité.  

Avoir un faible taux d’endettement

En moyenne, le seuil à ne pas dépasser est de 33 % du revenu mensuel. Cependant, puisque vous êtes un emprunteur solo, cela signifie que vous n’avez pas encore de personnes à charge. Le taux d’endettement à ne pas dépasser peut alors aller à 35 % de votre revenu. Ce taux inclut tous vos crédits en cours y compris le nouveau prêt que vous souhaitez demander pour effectuer l’investissement immobilier.

Dans la pratique, votre reste à vivre (revenus – charges) doit suffire pour subvenir à vos besoins jusqu’à la prochaine paie. Voilà pourquoi les dettes à payer ne doivent pas rogner plus de 35 % de vos revenus. Plus le taux est faible, plus vous avez de chance d’obtenir un nouveau crédit.

NOUSCONTACTER